63% des Français s’ennuient au travail mais plus pour longtemps !

Qui s’ennuie au travail ?

63% des Français s’ennuient au travail

63% des Français déclarent s’ennuyer au travail, voilà l’implacable résultat de l’enquête de la société d’interim QAPA auprès de 4,5 millions de candidats en 2019.

Près de six personnes interrogées sur dix (57%) avouent aujourd’hui très mal vivre cet ennui. Une chose qu’ils dissimulent pourtant à leurs collègues et à leurs proches, puisque 92% disent ne pas montrer leur désœuvrement, et 69% affirment même faire semblant d’avoir un travail passionnant.

Si l’ennui guette au travail, c’est que le contenu du travail n’est plus adapté ou que le travailleur ne se réalise pas dans sa fonction. Et pendant ce temps-là, la production stagne mais la volonté de partir augmente.

Redonner du sens au travail

Les employeurs doivent donc travailler sur leur modèle organisationnel :

  • pour redonner le goût du travail à leurs collaborateurs,
  • pour que ces derniers fournissent le travail de qualité attendu pour l’entreprise.

Le Nu Solide dispose d’un panel de solutions pour aider les travailleurs à se recentrer sur leurs fonctions et à mobiliser les équipes autour d’un nouveau projet collectif humain aligné sur les objectifs de l’entreprise.

Prêtez notamment attention au sens derrière l’activité de chaque collaborateur. Il faut que celui-ci puisse tout à la fois

  • Pouvoir élaborer l’orientation de son action,
  • Recourir à des sensations et
  • Fabriquer des récits signifiants pour soi et les autres

A défaut de retrouver l’un ou plusieurs de ces aspects, il y a une perte de sens pour la personne et c’est ravageur.

Agir côté collaborateur pour trouver du sens dans sa vie

Quand on ne parvient pas à retrouver ces aspects dans son activités, il faut pouvoir les reconstituer dans d’autres champs de sa vie pour trouver du sens dans sa vie en dehors de son activité professionnelle.

En l’absence de toute activité qui tout à la fois permette d’élaborer le sens de son action (le bon geste, la façon de procéder), de recourir à des sensations (la visualisation, le contact avec la matière, le ressenti émotionnel…) et de fabriquer un récit signifiant pour soi qu’on aura plaisir et fierté à raconter aux autres, et bien, sans cela, on ne trouve rien de bien dans sa vie. Et c’est très dangereux pour soi, pour son psychisme.

Chacun peut donc s’appuyer sur notre test d’introspection pour mieux se connaître et retrouver ainsi les moyens d’alimenter le sens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.