Un projet issu du Club Ensemble pour l’emploi

Le Club Ensemble pour l’emploi réunit des acteurs de l’emploi et du développement économique unique autour de Rueil-Malmaison dans les Hauts-de-Seine.

Trouver une action sur l’emploi qui rassemble le groupe

En 2008, nous étions quelques jeunes, nouvellement au Club Ensemble, et il fallait qu’on se dote d’une action à mener en commun. Une action, oui mais laquelle ? Le Club Ensemble était actif dans l’accompagnement des jeunes et des seniors pour trouver un emploi, un autre groupe était actif auprès des CFA. Il fallait trouver autre chose. Au terme de deux semaines de réflexion, nous nous sommes retrouvés pour partager nos idées : la confiance en soi s’est tout de suite imposée. Soit, mais après ?

Nous ne savions pas quelle direction donner à notre action sur la confiance en soi, alors nous avons lancé une enquête pour connaître les perceptions, les positionnements et les engagements autour de la confiance en soi auprès de partenaires du Club Ensemble et en dehors.

Cette phase a été riche en apprentissages. Au fur et à mesure de notre enquête, nous avons réalisé que la confiance en soi est perçue comme cruciale pour les organisations et les personnes, mais qu’on ne pas pense pas à investir dessus.

La confiance en soi, enjeu d’emploi et de développement économique

Quand il y a la volonté managériale de développer la confiance en soi, les entreprises sur-performent mais s’enfoncent dès que le management détruit la confiance en soi en quelques semaines seulement. Nous avons aussi appris comme dans l’insertion, un programme d’accompagnement avait crée une estime de soi hors sol pour les participants avant de retomber plus bas de retour de chez soi, isolé après une expérience collective. L’humain est particulièrement précaire.

Si l’enjeu de la confiance en soi nous semblait si crucial dans les questions d’emploi et de développement économique, il restait l’angle mort des politiques d’emploi.

Pourtant, la confiance en soi est un actif personnel très fragile, elle s’étiole au moindre accident de la vie. C’est pour cela qu’on faut l’entretenir.

L’ingénierie psychosociale

De quoi parle-t-on en fait comme on parle de confiance en soi ? Nous avons réuni des personnalités aux expériences complémentaires pour définir la confiance en soi, entre psychologie et vraie vie.

Et puis, nous nous sommes demandé ce que nous pouvions faire. On a pensé faire une application. Certes, mais pas une énième application de confiance en soi, comme il en existe sans la moindre utilité.

Alors à deux, Jeanine MUDRYK-CROS, une sénior psychologue ayant conduit pendant 10 ans la mission locale des Mureaux, et Damien-Morvan PETIT, ingénieur de formation, se sont retrouvés tous les lundis matin pendant deux ans pour faire l’ingénierie psychosociale de notre solution.

Nous avons construit une solution originale pour être confiant en soi, accessible à chacun, seul à avec soi-même, pour devenir son auto-coach et avancer en confiance dans la vie.

Cette solution, nous l’avons appelé Le Nu Solide.

Notre solution repose sur un questionnaire pour faire le point et un cycle de défis pour construire la confiance en soi. Découvrez notre accompagnement.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.