L’Amour de Soi comme Remède contre les Dépendances

Le mécanisme de survie psychique face au manque d’amour de soi

L’humain est programmé pour survivre. Aussi, quand il ne s’aime pas assez, il fait de la compensation affective sur un autre terrain. Tout peut être utile pour se faire du bien affectivement. Sans cela, la voie est tracée vers le suicide, c’est moins tentant quand même.

On pourra donc tenter de soigner ses blessures profondes par certains comportements de compensation. Mais fondamentalement, puisqu’il ne s’agit pas de résoudre ses blessures, on rentre dans la dépendance à ces compensations au lieu de résoudre ses blessures.

Les moyens de la compensation affective

Certains vont se ruer sur l’accumulation de vêtements, dans des groupes religieux, ou sur un pot de la célèbre marque de pâte à tartiner au chocolat et noisettes par exemple.

Consommer pour exister, se parer d’attributs sur les réseaux sociaux pour obtenir des likes, rouler des mécaniques par des véhicules imposants, etc. On a souvent besoin de s’illustrer dans la consommation, dans la propriété pour se valoriser auprès des autres. Mais c’est parce que vous êtes dopé(e) au regard des autres dans le jugement de soi.

Se faire accepter par un groupe est un objectif important dans la compensation affective. On veut être comme les autres, de fondre dans le groupe, être reconnu, quitte à faire des choses inacceptables pour soi. Combien de massacres ont été commis par des personnes qui cherchaient juste à rejoindre un groupe, à ressentir l’appartenance à quelque chose plus grand que soi ? La capacité à dire non face à l’inacceptable pour soi est compromise quand on cherche dans le même temps à se faire reconnaître, à être accepté, à être aimé.

L’alimentation comme refuge est très répandue. La rencontre avec le sucre est souvent une mauvaise nouvelle tant il est addictif, plus encore que la cocaïne. Nous le constatons avec les maladies liées au développement de l’obésité de par le monde.

Certains peuvent avoir misé sur le contrôle d’autrui ou sur la nuisance sur autrui au cours de leur survie psychique. Sans personne sur lequel agir, ils se retrouvent face à eux mêmes.

Voilà pourquoi on a besoin de ce terrain d’expression de notre survie psychique pour compenser le manque d’amour de soi.

Le développement des dépendances

Vous avez besoin de terrain d’expression, c’est ainsi que vous en devenez dépendant(e). Ces comportements de compensation affective vont renforcer votre dépendance à autrui ou à l’attribut externe.

Pensez par exemple à l’ami ou au psy qui vous écoute sans vous juger. Pensez au conjoint ou à l’enfant qui vous donne la reconnaissance d’être vous. Cet autre vous fait du bien, mais vous avez besoin de lui pour vous faire du bien.

Vous voyez autour de vous ces professionnels, qui se plaignent de leur travail et qui pourtant y restent. Vous voyez ces fumeurs qui veulent arrêter de fumer sans y parvenir. Vous voyez ces femmes battues qui restent avec celui qui les violente.

Se sentir mal quand on est privé de sa dépendance n’est-il pas justement le signe d’une dépendance ?

Comment sortir des dépendances ?

Si vous êtes d’accord avec nous, que les dépendances sont le plus souvent toxiques, parce qu’elles nous font du mal, à soi, aux autres, parce qu’elles compromettent nos relations avec les autres et donc toute la société, alors vous savez qu’il faut sortir de ces dépendances.

Alors comment faire quand du sucre au marketing, tout est fait pour vous enfermer dans la dépendance ?

C’est vers vous qu’il va falloir aller pour vous aimer davantage, car c’est la mère des batailles, la cause de votre compensation affective dans la dépendance.

Alors appuyez-vous sur le parcours Le Nu Solide pour faire ce chemin vers vous et vous aimer davantage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *